Jardiner en ville

La culture Hors-Sol pour tous

Depuis quelques années une envie de cultiver soi-même son jardin ou ses aromates a pri d’assaut une grande partie des occidentaux. Comme tous ne disposent pas d’un jardin, la culture hors-sol a commencé à se développer de façon exponentielle dans les grandes villes et attaque même les villages.

 

Pourquoi cultiver hors-sol ? 

Que ce soit pour avoir à portée de main du basilic frais ou pour approcher l’autonomie alimentaire. Il existe des dizaines de façons de cultiver hors sol.

Bien souvent, les citadins font pousser quelques aromates dans leur cuisine et ensuite essaient de mettre en pots quelques fraises u tomates cerises pour la joie de déguster le fruit de leur récolte.

D’autres habitent dans des zones, où les terres ne sont pas cultivables pour cause de pollution. Par exemple une friche industrielle et souhaitent tout de même cultiver quelques fruits et légumes, voir même dans certains cas créer une exploitation agricole.

 

La qualité des végétaux cultivés hors sol

Pour juger de la qualité des productions hors-sol. Il faut prendre en compte le système de culture (bac sur-élevé, hydroponie, aquaponie, etc…), mais aussi le type de plant ou semence utilisé. Mais surtout observer la maturité du fruit ou légume au moment de la récolte.

Ainsi lorsque l’on entend que les tomates hydroponiques espagnoles ne sont pas de bonne qualité. Il faut comprendre que ces fruits sont certe cultivés en hydroponie selon un suivi parfois obscur. Mais surtout qu’elles sont ramassées encore vertes pour pouvoir résister au transport. Une personne qui cultivera des tomates d’une variété goûteuse en hydroponie avec des intrants de qualité et une récolte au moment propice consommera un fruit savoureux.

 

Petit tour des systèmes de culture Hors Sol

Comme nous venons de le voir, il existe de nombreuses façons de cultiver ses fruits et légumes Hors-Sol. Voici une présentation des systèmes les plus courants:

 

Le bac de culture sur-élevé

Ce système proche du jardinage traditionnel permet de faire pousser dans de la “vraie terre” ce que vous souhaitez. Vous trouverez des bacs de toute taille, du pot de fleur sur le plan de travail au bacs de plusieurs m3 sous serre ou en extérieur.

Ce type de culture permet de cultiver en tout type d’endroits (terrasse, friche industrielle, balcon, cuisine, etc…) lorsque les bacs ne sont pas trop volumineux, il est possible de les placer sur roulette. Tout y est cultivable à condition de dimensionner le bac aux espèces végétales.

 

L’Hydroponie

Les plantes poussent avec les racines dans un substrat en contact permanent ou régulier avec une solution enrichie en minéraux. De cette façon, la plante prend tout ce dont elle a besoin. Les solutions peuvent être analysées finement pour palier aux besoin d’une grande catégorie de végétaux.

Ce type de système est plutôt réservé aux professionnel, car il y a un investissement de départ non négligeable pour les installation et la formation du personnel. Le système est entièrement dépendant de l’énergie électrique pour les pompes de circulation et la lumière artificielle.

 

L’aquaponie

Cousine de l’hydroponie, l’aquaponie permet également de faire pousser des végétaux dans une solution nutritive. Sauf, que dans ce cas, elle est fournie par un élevage aquacole. En aquaponie, les végétaux consomment les nutriments provenant de l’eau d’élevage des poissons. Ainsi l’eau est assainie et peut retourner dans la partie aquacole.

On peut faire de l’aquaponie à toutes échelles. En Europe l’aquaponie commerciale peine à décoller.

 

Il existe d’autres systèmes tel que l’aéroponie et bien d’autres encore. Différents articles dédiés seront réalisés pour plus d’information.

Bottom